Culture
Coup de projecteur sur le chanteur britannique Elton John
dimanche 9 juillet 2017,

Elton John, de son vrai nom Regi­nald Kenneth Dwight, est né le 25 mars 1947 à Pinner dans le Midd­le­sex en Angle­terre. Fils unique, il est élevé par sa mère, Sheila Fare­bro­ther, fonc­tion­naire, après le divorce de ses parents. Depuis sa plus tendre enfance, le petit garçon est immergé dans la musique ; son père joue de la trom­pette, sa tante du piano et à chaque dispute paren­tale il s’enferme dans sa chambre pour écou­ter de la musique. Enfant prodige, il décroche à l’âge de 11 ans une bourse d’études à l’Acadé­mie royale de musique de Londres et obtient le Premier prix depiano en 1964. Deux ans plus tard, il débute au clavier du groupe de rythm’n’blues, Blue­so­logy, et choi­sit un nom de scène en forme de clin d’oeil aux musi­ciens du groupe (Elton Dean et Long John Baldry). En 1967, sa rencontre avec le paro­lier Bernie Taupin est un vrai tour­nant dans son parcours et le début d’une fruc­tueuse colla­bo­ra­tion.

En 1969, Elton John sort son premier album Empty Sky, porté par la chan­son Your song qui devient un énorme tube l’année suivante. Dans sa veine créa­trice, le chan­teur propulsé au sommet enchaîne les succès avec deux albums en 1972 (Tumble­weed Connec­tion et Madman Across thewater). L’année suivante, il créé sa propre maison de disques, Rocket. Il compose à un rythme soutenu et la plupart de ces albums se hissent en tête des ventes avec de nombreux tubes (1973 ; Candle in the wind, Good­bye Yellow Brick Road, Satur­day Night’s Alright (For figh­ting)). La décen­nie 80 amorce un tour­nant dans son style musi­cal, Elton John produit de plus en plus de ballades (Blue Eyes en 1982, Sad songs en 1984).

En 1990, la chan­son Sacri­fice extraite de l’album Slee­ping with the past vient rejoindre la longue liste des tubes de l’artiste. Mais malgré son succès plané­taire, le chan­teur cache son manque de confiance en lui derrière son style flam­boyant. Ses nombreuses addic­tions le condui­ront en cure de désin­toxi­ca­tion en 1990. Devenu sobre, l’artiste entame une nouvelle vie, plus apai­sée, il ne cherche plus à se dissi­mu­ler derrière ses immenses lunettes et aban­donne les tenues de scène excen­triques. En 1994, il signe la bande origi­nale du dessin animé de Walt Disney Le Roi Lion, et reçoit l’Oscar de la meilleure chan­son origi­nale pour le titre Can you feel the love tonight. Par la suite, il compose d’autres musiques de films (The Muse en 1999, The Road to El Dorado en 2000) ou de comé­dies musi­cales (Aïda en 1998, Billy Elliot en 2005). Dans les années 2000, il publie plusieurs opus (notam­ment Peach­tree Road,The Captain & the Kid) avec son paro­lier Bernie Taupin, présent depuis ses débuts. En septembre 2013, son album The Diving Board (son tren­tième album solo) est plébis­cité par la critique et le public. Pendant la tour­née The Diving BoardTour en 2014, Elton John revi­site sur scène ses quarante-cinq ans de carrière. En avril 2017, il annule une série de concerts en raison de problèmes de santé.

Artiste géné­reux et engagé, il n’hésite pas à prêter son image à diffé­rentes causes. Ainsi en 1992, il créé la Fonda­tion Elton John pour la lutte contre le sida. En 1997, il inter­prète le titre (réécrit pour les circons­tances) Candle in the Wind aux funé­railles de son amie la prin­cesse Dianad’Angle­terre. Les ventes du single rapportent 30 millions de dollars qui sont rever­sés à la Fonda­tion Diana. En 2008, il soutient publique­ment la candi­da­ture d’Hillary Clin­ton à la prési­dence et donne un concert inti­tulé Elton et Hillary : une seule nuit dont les béné­fices servi­ront à finan­cer une partie de la campagne élec­to­rale.

En 1998, il est anobli par la reine Elisa­beth d’Angle­terre, et reçoit le double titre de comman­deur etcheva­lier de l’Ordre de l’Empire britan­nique sous le nom de Sir Elton.

Côté vie privée, il annonce sans détour sa bisexua­lité en 1976 dans les colonnes du maga­zine Rolling Stone. Il partage à l’époque la vie de son mana­ger John Reid. Mais surprise, le 14 février 1984, il épouse Renate Blauel, jeune femme d’origine alle­mande qui travaille avec lui égale­ment, elle est son ingé­nieur du son. Le couple divorce en 1988. C’est en 1993 qu’il rencontre son âme soeur, David Furnish, un réali­sa­teur cana­dien de 15 ans son cadet. Le 21 décembre 2005, premier jour d’entrée en appli­ca­tion de la nouvelle loi sur le mariage homo­sexuel en Angle­terre, le couple signe un pacte civil. Ensemble ils ont deux garçons, nés de mère porteuse ; Zachary Jack­son Levon (né le 25/12/2010) et Elijah Daniel Joseph (né le 11/01/2013). Le 21 décembre 2014, neuf ans après leur union civile, Elton John et David Furnish se marient à Wind­sor.

© Klinklin.info - Mentions légales | Contacts | Régie Publicitaire

Journal d'information en ligne, Klinklin.info offre à ses visiteurs un panorama complet de l'actualité. Découvrez chaque jour toute l'info en direct (de la politique à l'économie en passant par le sport et la santé) sur Klinklin.info, le site de news leader de la presse togolaise en ligne.