Culture
Découvrons la chanteuse Madonna
mercredi 5 juillet 2017,

Madonna Louise Vero­nica Ciccone est née le 16 août 1958 à Bay City, aux Etats-Unis. Fille d’un ouvrier d’ori­gine italienne, elle n’a que cinq ans lorsque sa mère décède. Elle gran­dit dans la banlieue de Detroit, entou­rée de ses frères et soeurs, et connaît une enfance diffi­cile. Inscrite à des cours de piano, elle aban­donne vite pour se consa­crer à sa vraie passion, la danse. A 17 ans, elle arrête ses études, quitte le Michi­gan pour tenter sa chance à New York.

Les débuts sont diffi­ciles et l’ado­les­cente cumule les petits boulots. Elle s’ins­crit à des cours de danse à l’Ameri­can Dance Center et devient en 1979 la batteuse du groupe Break­fast Club. Paral­lè­le­ment, elle enchaîne les audi­tions. Repé­rée par le PDG de Sire Records, elle sort son premier album, éponyme, en juillet 1983. Avec huit chan­sons produites par Reggie Lucas, l’al­bum, vendu à plus de dix millions d’exem­plaires dans le monde, est un immense succès. Un an plus tard, Madonna sort Like A Virgin et confirme son talent : l’al­bum se vend à 21 millions d’exem­plaires dans le monde.

Danse, look, atti­tude, Madonna a un sens inné de la provo­ca­tion. Avant-gardiste, elle s’amuse de tout et colla­bore avec les plus grands coutu­riers de l’époque : Chris­tian Lacroix, Jean Paul Gaul­tier, Stella McCart­ney. En 1985, elle fait ses premiers pas au cinéma dans le film Recherche Susan déses­pé­ré­ment. Puis l’al­bum True Blue, sorti en 1986, lui vaut la consé­cra­tion, avec ses quelques titres mythiques comme Papa don’t Preach, La Isla Bonita ou Open Your Heart. La tour­née qui suit s’avère tout aussi triom­phale. Sorti en 1989, Like a Prayer provoque un mini-scan­dale auprès des asso­cia­tions catho­liques. Un an plus tard, elle fait de nouveau un petit passage par le cinéma en inter­pré­tant Breath­less Maho­ney dans Dick Tracy. Elle surfe sur la vague de son succès avec, l’an­née suivante, la diffu­sion du docu­men­taire In Bed with Madonna, publiant, dans la foulée, ses photos érotiques dans son livre SEX. Ses provo­ca­tions sexuelles se pour­suivent avec la sortie en 1992 de son sixième album, Erotica, sombre et provoquant. Mais surprise : les ventes ne sont pas vrai­ment à la hauteur.Bedtime Stories, en 1994, ne connaît pas non plus le succès escompté. Son rôle d’Eva Peron dans le film Evita lui permet fina­le­ment de renouer avec le succès. A défaut du film, les extraits de la BO remportent l’adhé­sion du public.

En 2000, elle publie son huitième album, Music, résolu­ment élec­tro et réalisé en partie par l’an­cien Taxi Girl Mirways, qui lui permet de renouer avec le succès. En 2005, Confes­sions on a Dance­floor propulse à nouveau Madonna sur le devant de la scène. Début 2008, la star de la pop est intro­ni­sée au Panthéon du rock améri­cain lors de la pres­ti­gieuse céré­mo­nie des Rock and Roll Hall of Fame. Un an plus tard, elle signe son 11ème album avec Hard Candy, pour lequel elle sait s’en­tou­rer des meilleurs artistes : Timba­land, Danja Kanye Wet, Justin Timber­lake et Pharell Williams. Sa double compi­la­tion, Cele­bra­tion, sortie en 2009, se classe n°1 des ventes en Grande Bretagne et permet même de détrô­ner un certain Elvis Pres­ley dans les charts britan­niques.

En 2010, Madonna décide de faire une pause avec la musique et lance sa ligne de vête­ments Mate­rial Girl (en colla­bo­ra­tion avec sa fille Lourdes) et la chaîne de salles de sport, Hard Candy. En mai 2011, son premier film, Obscé­nité et Vertu (Filth and Wisdom), docu­men­taire basé sur ses expé­riences person­nelles (tourné au Malawi en mai 2007) est présenté au Festi­val Inter­na­tio­nal du Film de Berlin puis au Festi­val de Cannes. Puis c’est au tour de son second long-métrage en tant que réali­sa­trice, W.E. (sorti en mai 2012 en France), d’être présenté à la Mostra de Venise, hors compé­ti­tion. La BO du film est récom­pen­sée d’un Golden Globe de la meilleure chan­son pour un film avec le titre Master­piece.

Forte de ce succès, elle sort en mars 2012 son douzième album, MDNA, réalisé en grande partie avec le DJ français Martin Solveig et le produc­teur William Orbit. Mais le disque connaît des ventes déce­vantes. Madonna s’ef­force de lui donner un nouveau souffle lors de sa tour­née mondiale, le M.D.N.A. Tour, qu’elle débute le 31 mai 2012 par un concert à Tel Aviv à l’oc­ca­sion duquel elle diffuse une vidéo de Marine Le Pen avec la croix gammée. Après sa réci­dive au Stade de France, la candi­date du FN décide alors de pour­suivre la chan­teuse.

Côté cœur, Madonna a épousé l’ac­teur Sean Penn, en 1985. Mais le couple se sépare fina­le­ment quatre années plus tard. En 1996, elle rencontre Carlos Leon, profes­seur de sport. De leur amour naît sa première fille, Lourdes Maria, le 14 octobre 1996. En 1999, Madonna s’affiche au bras avec du réali­sa­teur Guy Ritchie, avec lequel elle a un fils, Rocco, né en août 1999. Guy Ritchie et Madonna se marient en décembre 2000 en Ecosse. En octobre 2006, elle adopte un petit garçon prénommé David au Malawi. Dans le même pays, elle adopte une fillette prénom­mée Mercy James en 2009. En 2008, le divorce entre Madonna et Guy Ritchie est prononcé. La chan­teuse s’af­fiche ensuite avec le mannequin brési­lien Jesus Luz, de vingt-huit ans son cadet. Mais le couple se sépare début 2010.

Le 8 février 2017, Madonna confirme sur les réseaux sociaux l’adop­tion au Malawi de jumelles, Stella et Esther, âgées de 4 ans.

© Klinklin.info - Mentions légales | Contacts | Régie Publicitaire

Journal d'information en ligne, Klinklin.info offre à ses visiteurs un panorama complet de l'actualité. Découvrez chaque jour toute l'info en direct (de la politique à l'économie en passant par le sport et la santé) sur Klinklin.info, le site de news leader de la presse togolaise en ligne.