Politique
Coup de projecteur sur le ministre conseiller du président de la République togolaise Stanislas Baba
lundi 9 octobre 2017,

Stanislas Baba. Ce nom rappelle les moments tumultueux du déferlement
du vent de démocratisation sur le continent à la suite de la
perestroïka et des changements que cette ère a opéré à l’époque au
Togo. En effet, Bamouni Stanislas Baba, l’actuel ministre conseiller
du président de la république Faure Gnassingbé occupait en ce temps-là
le ministère de l’éducation, un département ultra-sensible en cette
période de convulsions scolaires et estudiantines liée à l’atmosphère
politique houleuse dans le pays. Ce nom évoque par ailleurs la rigueur
d’un homme pour un travail bien fait et l’esprit du dialogue

En ces moments délicats que le Togo traversait lors de ce vent de
l’Est marqué par des grèves intempestives dans les écoles,il revenait
au ministre de tutelle, en l’occurrence Stanislas Baba de prendre son
bâton de pèlerin pour sillonner urbi et orbi le pays au risque de sa
vie dans l’optique d’expliquer aux uns et aux autres l’importance
que revêt l’éducation et les raisons pour lesquelles il ne fallait pas
la sacrifier sur l’autel des intérêts politiques..

On se rappelle sa visite au CEG d’application dans l’Ogou au cours de
cette montée de fièvre qui frappait de plein fouet la nation. Très
serein, le ministre de l’éducation devant les élèves qui l’écoutaient
tels les fidèles face à leur prêtre lors d’un culte et en présence des
responsables du CEGA, il avait prononcé un discours improvisé
impeccable. Ce qui avait eu un effet de décrispation de la tension
dans cette partie du Togo. Faut-il le rappeler, la province de l’Ogou
était l’un des endroits où l’agitation règnait. Après cette
intervention, il avait continué son périple dans le pays profond. Une
tournée qui fut payante.

Plus tard, bénéficiant de l’entière confiance du chef de l’Etat
d’alors et de son estime, il sera catapulté à la tête du maroquin de
l’enseignement technique, de la formation professionnelle et de
l’artisanat. Toujours véritable bosseur, à ce département,
Stanislas Baba avait tout mis dans la balance pour permettre aux
jeunes togolais de se former, d’acquérir des connaissances
technologiques dans les lycées et les centres de formations.

Aujourd’hui, actif plus que jamais, le ministre conseiller du
président de la république coordonne la cellule Millenium Challenge
Acount (MCA), un dispositif conçu par le Congrès américain pour
réduire la pauvreté à travers la croissance économique durable dans
les pays en voie de développement. C’est dans ce cadre qu’en juillet
2014, il avait conduit une délégation du MCA-Togo à Washington et New
York en vue de présenter au département technique du Millénium
Challenge Corporation (MCC) et aux institutions indépendantes chargées
des données, les progrès récents réalisés par le Togo en matière de
bonne gouvernance, d’investissement dans le capital humain et de
liberté économique.Notons que M. Stanislas Baba conseille également le chef de l’Etat en ce qui concerne les questions de la mer

Vu l’image de l’homme dans l’opinion, il n’est pas exclue qu’il soit
de nouveau rappeler un jour au gouvernement. L’expérience
gouvernementale de Stanislas Baba a pris fin lorsqu’il occupait le
portefeuille du ministère chargé des relations avec le parlement. Un
cabinet qu’il avait géré avec maestria.
Céphas Laré Le Vert, Administrateur du journal. Contact : 90 82 55 99 ou 99 47 03 47

© Klinklin.info - Mentions légales | Contacts | Régie Publicitaire

Journal d'information en ligne, Klinklin.info offre à ses visiteurs un panorama complet de l'actualité. Découvrez chaque jour toute l'info en direct (de la politique à l'économie en passant par le sport et la santé) sur Klinklin.info, le site de news leader de la presse togolaise en ligne.