Politique
Tractations pour le retour de François Boko au pays, présidentielle 2020 en vue
jeudi 14 mars 2019,

L’ancien ministre togolais de l’Intérieur, François Boko, pourrait retourner au pays dans les prochains mois afin d’apporter sa pierre à l’édification du pays et au-delà si possible briguer la magistrature suprême en 2020 comme des sollicitations l’indiquent.

L’idée d’un retour de Boko, celui qui a été le ministre de l’Intérieur de 2002 à 2005 du temps de l’ancien Président Gnassingbé Eyadema, fait son chemin. Dans cette perspective, l’homme s’est entretenu ces derniers temps avec des chefs d’Etat de la sous-région sur plusieurs sujets dont ceux liés à l’actualité sociopolitique du Togo.

En plus de ses tractations, une pétition a été envoyée à certains chefs d’Etat dont des pays voisins du Togo pour plaider en faveur du retour au bercail de l’ancien ministre. Selon nos dernières informations Lomé a approuvé la démarche.

Si les bruits continuent par courir sur le retour du discret avocat et ancien élève de l’Ecole spéciale militaire de Saint-Cyr, le concerné reste pour l’heure dans le silence en observant la situation tout en multipliant ses contacts a l’étranger. Sur ce point, nous apprenons que Boko a entamé ce mercredi aux Etats-Unis une tournée de prise de contact avec les autorités américaines dont le directeur Afrique au Département d’Etat à Washington, le Senat et avec le National Democratic Institute (NDI).

Depuis son départ du Togo peu avant la présidentielle 2005, Boko est devenu consultant international pour l’Union Européenne (UE) et l’Agence Française de Développement (AFD) sur des missions justice et sécurité en Afrique.

© Klinklin.info - Mentions légales | Contacts | Régie Publicitaire

Journal d'information en ligne, Klinklin.info offre à ses visiteurs un panorama complet de l'actualité. Découvrez chaque jour toute l'info en direct (de la politique à l'économie en passant par le sport et la santé) sur Klinklin.info, le site de news leader de la presse togolaise en ligne.