Politique
Présidentielle 2020, la coalition se structure et projette une candidature unique
mardi 12 mars 2019,

Les partis de la coalition de l’opposition togolaise se réorganisent et envisagent à l’unanimité de présenter une candidature unique à la présidentielle 2020 mais conditionnent cette éventualité à la mise en œuvre des réformes constitutionnelles, institutionnelles et électorales et la libération de tous les militants emprisonnés.

Cette information est l’un des points phare issus de la conférence de presse tant attendue de la coalition de l’opposition ce mardi à Lomé.

Avant que cette annonce ne soit faite à la presse, la coalition a fait un bilan de ces derniers 18 mois de lutte en vue d’un renouveau démocratique dans le pays. De son propre constat, la coalition a admis des erreurs stratégiques et a déclaré n’avoir pas atteint les objectifs définis après la contestation qui a débuté le 19 aout 2017.

A propos des erreurs commises, la coalition regrette d’avoir suspendu ses manifestations de rue à la demande des facilitateurs de la CEDEAO au plus fort de la crise. Elle assume par ailleurs sa décision de boycott des dernières élections législatives en raison du manque de fiabilité du processus électoral qui a été unilatéralement enclenché.

Pour la continué de sa lutte politique, la coalition a annoncé la mise en place d’une conférence des présidents qui sera l’instance des décisions et d’orientation politique, d’une conférence plénière, d’une coordination nationale tournante, d’un secrétariat exécutif et enfin une coordination locale dans chaque préfecture.

En ce qui concerne le conclave qu’elle a organisé à Lomé les 20 et 21 février 2019, la coalition a dévoilé que 9 partis politiques sur 14 ont pris part à la rencontre. Les sujets débattus ont porté sur le choix d’un candidat unique pour la présidentielle de 2020, la restructuration de la coalition, la mobilisation pour les réformes et les préparatifs pour les prochaines élections.

Du relevé de conclusion du conclave qui a été lu par Antoine Folly, l’un des leaders de la coalition, il ressort que les participants ont réaffirmé leur adhésion à la lutte commune pour la libération du Togo entre autres la mise en œuvre des réformes constitutionnelles, institutionnelles et électorales, le droit de vote pour les togolais de la diaspora, le retour des réfugiés et des exilés, la nécessité de s’organiser pour aller ensemble aux prochaines élections.

Concernant le projet d’une candidature unique à la présidentielle de 2020, la coalition a révélé que « Sur les neuf (9) participants, six (6) se sont prononcés en faveur de la désignation d’un candidat unique de la Coalition à la prochaine élection présidentielle, deux (2) en faveur de candidatures multiples sous un parapluie commun et un (1) n’a pas encore de position clairement affichée sur le sujet ».

Les partis ayant participé au conclave espèrent le retour des partis absents à la rencontre et ont décidé de poursuivre leur lutte commune au sein de la coalition et à mobilier les populations pour l’obtention des reformes.

© Klinklin.info - Mentions légales | Contacts | Régie Publicitaire

Journal d'information en ligne, Klinklin.info offre à ses visiteurs un panorama complet de l'actualité. Découvrez chaque jour toute l'info en direct (de la politique à l'économie en passant par le sport et la santé) sur Klinklin.info, le site de news leader de la presse togolaise en ligne.