Société
L’Andromaque, une position mythique pour faire l’amour à califourchon
lundi 12 mars 2018,

Andromaque, la belle Troyenne, n’est pas célébrée uniquement dans le récit d’Homère. Dans le Kamasutra, elle a donné son nom une position dans laquelle la femme chevauche l’homme. Alors, comment faire l’amour à califourchon et atteindre l’orgasme ? Quels sont ses avantages et ses inconvénients ? On vous dit tout ce qu’il faut savoir pour se (re)mettre en selle !

Andromaque (pour les nuls) est une position dans laquelle l’homme se laisse chevaucher par la femme. Monsieur peut être assis confortablement sur un siège ou alors carrément allongé, tandis que madame pourra choisir de "monter" son partenaire à califourchon ou bien en amazone, c’est-à-dire en mettant les deux jambes du même côté (on vous donnera quelques conseils plus bas pour mener à bien cette danse sexuelle chevaleresque et un peu sportive). A qui cette position plaît-elle particulièrement et pourquoi ?

Une position d’héroïne

Si, littéralement, Andromaque signifie « celle qui combat les hommes » ("andrós" signifie homme et "mákhê", combat), l’héroïne d’Homère et de Racine est plus réputée pour sa façon de faire l’amour que la guerre. Femme d’Hector durant la guerre de Troie, elle aurait fait rêver nos aïeux grâce à sa manière très singulière de faire l’amour avec son mari.

Par ailleurs, dans la mythologie, Andromaque est considérée comme un modèle de femme et d’épouse. A cet égard, cette position sexuelle séduit les grandes dames et, par corrélation, les grands messieurs. Ces derniers y verront surtout l’occasion de contempler le corps de leur partenaire s’agiter pour les mener à la jouissance plutôt que la position d’une femme qui souhaite dominer. Bref, cette position dite antique est diablement moderne.

Une position de rebelles

Celles et ceux qui se fichent bien du qu’en-dira-t-on adoptent Andromaque avec joie ! Ne serait-ce que parce qu’elle est un symbole de rébellion. En effet, la position a été largement condamnée au cours de l’Histoire : interdite entre époux sous la Rome antique, elle est également rejetée par l’Eglise catholique.

De fait, on a moins pratiqué cette position que ses consœurs, et elle offre donc des sensations sinon nouvelles en tout cas moins communes. Le fait que les rôles soient inversés et que la femme ne soit plus cantonnée à un statut passif permet aux deux amants de s’épanouir davantage, de sortir de leur zone de confort. Les originaux et les esprits libres en font donc volontiers leur cheval de bataille.

Une position amie de la jouissance

Pour les femmes, l’avantage incontestable est la maitrise de leur plaisir et de leur jouissance. La plupart d’entre elles trouveraient l’orgasme lors de leurs relations sexuelles grâce aux caresses et stimulations du clitoris. Et, dans la position de l’Andromaque, les deux amoureux peuvent le toucher.

Pour les hommes, ce n’est pas mal non plus. D’abord parce qu’une femme qui prend les devants est un fantasme largement partagé ; mais aussi, plus pratiquement, parce que, bougeant beaucoup moins que dans d’autres positions, ils se laissent gagner par une douce passivité qui leur permet de faire durer le plaisir, de différer la jouissance. Il sont, par ailleurs, largement sollicités par le plaisir des yeux.

Questions/réponses sur la position de l’Andromaque

« Je ne sais pas quel mouvement faire et comment bouger au-dessus de mon partenaire » : commencez simplement par mimer un missionnaire puis redressez-vous et adaptez votre rythme à votre guise, allez de bas en haut, bougez votre bassin et, surtout, enfin, laissez parler votre imagination, meilleure conseillère sur terre. Si vous êtes assise en amazone mieux vaut toucher le sol pour avoir un appui.

« Je ne sais pas quoi faire en dessous » : guidez votre amoureuse par les hanches ou les cuisses, accompagnez ses mouvements, cela l’aidera très certainement !

« Je n’arrive pas à trouver le rythme » : voir les deux points précédents.

« Je n’ai pas de sensations, je fais quoi ? » : vous pouvez vous pencher légèrement en arrière si vous êtes au-dessus (mais pas trop sinon celui du dessous ne sentira plus grand chose), ou alors carrément vous retourner, de façon à ce que votre partenaire voit votre nuque et votre chute de reins. Là, vous passez dans la position du cheval renversé et... cela change tout ! Bien des femmes jouissent très vite dans cette posture.

Andromaque conviendra aux femmes enceintes jusqu’au deuxième trimestre de grossesse (après cela risque de peser un peu).
Quelles précautions quand on fait l’amour dans la position de l’amazone ?

La position est déconseillée pour les « coups d’un soir » : les corps ne se connaissent pas bien et les esprits se protègent encore. Vous pourriez vous regardez de trop et ainsi passer à côté de votre plaisir. Et, bien sûr, Andromaque est également peu recommandée aux frileux, pudiques ou flemmardes.

Attention : c’est la position royale pour se fracturer le zizi (50% des cas).

Bien à vous et de grands tours de manège !

© Klinklin.info - Mentions légales | Contacts | Régie Publicitaire

Journal d'information en ligne, Klinklin.info offre à ses visiteurs un panorama complet de l'actualité. Découvrez chaque jour toute l'info en direct (de la politique à l'économie en passant par le sport et la santé) sur Klinklin.info, le site de news leader de la presse togolaise en ligne.